Groupe EMARGENCE
 

Les pires conseils pour le créateur d’entreprise

Fiches Expert Les Entreprises du Spectacle, Payes Intermittents, Billetterie Fiscal, social, comptable Free-Lance, Maison des Artistes, Agessa


 

Les pires conseils pour le créateur d’entrepriseN°16 | décembre 2015

Pour faire suite à notre fiche sur les conseils à suivre pour le créateur d’entreprise, et comme un clin d’œil, nous avons voulu faire une fiche sur les pires conseils pour le créateur d’entreprise.


Jugez-en plutôt !

I . J’écoute tout le monde

Si vous lancez votre business, vous allez rapidement constater que tout le monde semble disposé à vous donner des conseils.

Ce flot de recommandations viendra :

  • d’autres entrepreneurs,
  • de vos anciens patrons,
  • de vos anciens collègues,
  • de vos amis,
  • même votre mère ira de sa petite remarque pour vous aider.

Problème, une majorité de ces conseils n’est absolument pas pertinente et pourrait même vous nuire au lieu de vous aider. Pour ne pas tomber dans le piège, ne les écoutez pas ; trop de conseils et vous serez totalement perdu.

II. Copiez vos concurrents : si ça marche pour eux, ça marchera pour vous…

Premier conseil à ne surtout pas écouter : « copiez vos concurrents ». Prendre les bonnes idées présentes sur le marché, les combiner et proposer un bien ou service original est une tactique souvent payante. En revanche, copier littéralement le business plan et la stratégie d’une autre entreprise n’est pas gage de réussite. Rien de plus simple pour faire péricliter son business que d’arriver sur un marché où est implantée une offre similaire qui répond parfaitement aux besoins des clients. La réflexion « cela marche pour cette entreprise, si je fais la même chose cela marchera pour moi aussi » n’est que très rarement pertinente. Au contraire, il est préférable de se demander ce que vous pouvez apporter en plus, comment vous pouvez vous distinguer, vous démarquer.

III. Ne pas s’entourer d’un expert-comptable

Un expert-comptable ?! Vous rigolez ? Faites votre comptabilité vous-même, ce n’est quand même pas compliqué ! A la tête d’une start up, les fonds sont souvent très limités la tentation  de tout faire soi-même est légitime. Pourtant, la comptabilité est un exercice délicat, auquel il convient d’accorder une attention toute particulière.

Certes, si vous avez les bons logiciels et que vous avez eu quelques cours de comptabilité lors de vos études, vous pourrez peut être vous en sortir plus ou moins convenablement. Mais vous avez tout intérêt (si vos fonds sont suffisants) à vous faire aider. Faire sa comptabilité ajoute un stress supplémentaire tant la tâche requiert du temps, de la concentration et de l’énergie, autant de ressources qui pourraient être utilisées pour le développement de l’entreprise. Un expert-comptable vous fera par conséquent gagner un temps considérable mais vous apportera, également de précieux conseils pour toutes les questions financières relatives à votre entreprise.

Par ailleurs, les lois sont de plus en plus complexes. L’administration exige des employeurs de nombreuses formalités (loi informatique et comptabilité, obligation de dématérialisation, loi SEPA….)…alors « chacun son métier » et selon l’adage populaire : « les oies seront bien gardées ».

IV . Gérer sa start up en économisant chaque centime

Voilà un conseil qui pourrait vous mettre en difficulté si vous l’appliquez. Diriger une start up ne sous-entend pas économiser chaque centime, pas plus que de tomber dans l’excès inverse. Les bureaux « de rêve » ne seront que d’une utilité très limitée pour développer votre entreprise. Gérer une start up, c’est surtout trouver la bonne adéquation et faire que chaque centime récolté soit le plus utile possible à l’entreprise. Ne soyez pas obnubilé par l’idée de faire des économies ; l’essentiel est de gagner du temps et d’améliorer votre efficacité. Cela est particulièrement vrai pour les outils informatiques ; un bon ordinateur, des logiciels adaptés et une connexion internet performante représentent les conditions indispensables pour espérer réussir. Si vous ne disposez pas d’un ordinateur et pensez ressortir le vieux modèle Windows 98 de vos parents, oubliez cette idée et foncez plutôt au supermarché acquérir une machine fiable et performante pour vous aider dans vos tâches.

V. Baisser les bras trop vite… Ou trop tard

Si les premiers mois de l’aventure sont difficiles, vous croiserez peut être certaines personnes qui vous conseilleront tout simplement de jeter l’éponge. L’acharnement à tout prix n’est pas notre propos car certaines entreprises arrivent sur le marché avec des concepts inadaptés et leur fermeture est inéluctable. Mais une grosse majorité des start ups qui réussissent, a connu des difficultés au cours des premiers mois voire des premières années. La persévérance est indispensable pour passer le cap des premiers moments difficiles. Les personnes qui vous conseillent d’arrêter, ne sont sans doute pas des spécialistes et ne connaissent probablement rien au potentiel de votre entreprise à moyen / court terme.

Alors convaincu ? Relisez plutôt notre fiche sur les bons conseils… elle vous sera plus profitable !


Télécharger la fiche

Cette fiche contient des informations résumées qui ne couvrent pas l´intégralité des situations possibles ni des textes légaux applicables en France.
Nous ne pouvons être tenu responsable d´une interprétation erronée de son contenu ni présager des évolutions législatives.



Voir aussi :