Groupe EMARGENCE
 

Micro Entreprise : comment piloter son activité (deuxième partie)

Fiches Expert Free-Lance, Maison des Artistes, Agessa Fiscal, Social, Comptable


1ère partie2ème partie


Micro Entreprise : comment piloter son activité (deuxième partie)N°1.2 | janvier 2018

Avec la nouvelle règlementation sur les régimes Micro Entreprise (ME), on est un peu perdu sur ces mécanismes particuliers qui se voulaient à l’origine des plus simples.

Cette fiche expert est là pour vous aider à remettre un peu de clarté sur ce choix d’entreprise dont il ne faut pas oublier qu’il ne devrait être choisi que dans le cadre :

  • d’une activité accessoire,
  • d’un début d’activité dont la visibilité est incertaine (on parlera de phase test),
  • d’une phase transitoire entre la fin d’une activité salariée et le début d’une aventure entrepreneuriale.

Nous avons volontairement axé cette fiche sur les activités libérales qui relèvent fiscalement des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) et l’articulerons par un système de questions réponses.

V. La gestion de la TVA

Avec le doublement des seuils, la gestion de la TVA est la modification la plus importante voire la plus complexe de ce régime dit simplifié.

La règle est la suivante :

  • De 0 à 33200 euros de chiffre d’affaires encaissé, la facturation se fait sans TVA,
  • A compter de 33201 euros de chiffre d’affaires encaissé, il faut mettre la TVA sur ses factures… et bien évidemment reverser cette TVA à l’état.
  • On devient assujetti à la TVA, tout en restant en régime micro, le 1er du mois qui précède l’encaissement de la facturation qui fait dépasser les seuils : il faut donc anticiper et suivre facturation et encaissements
  • Les « compteurs » sont remis à 0 le 1er janvier n+1 si votre chiffre d’affaires reste inférieur à 70000 euros. Vous pouvez donc alterner période sans TVA et période avec TVA tout en restant en micro. Vos clients peuvent recevoir de votre part des factures avec ou sans TVA, en alternance. Cela signifie aussi que les dernières factures que vous émettrez en N, encaissées en N+1, seront sans TVA.

Concernant le reversement de cette TVA : il doit se faire obligatoirement de façon dématérialisée. Vous devrez donc obtenir auprès de l’administration fiscale, l’ouverture d’un numéro de déclarant.

La plupart du temps, vous payerez la TVA en mai N+1 par l’intermédiaire d’un formulaire CA12 qui reprendra les 12 mois de l’année précédente pour ventiler le chiffre d’affaires non assujetti, du chiffre d’affaires assujetti.

Et qui dit TVA collectée, dit possibilité de récupérer la TVA sur ses dépenses…. à condition de tenir une comptabilité.

VI. Le pilotage de mon activité

Piloter son activité c’est savoir :

  • où l’on en est en terme de recettes,
  • ce que l’on gagne vraiment, pour ne pas retirer trop d’argent de son compte dédié et se retrouver démuni lorsqu’arrivent des dépenses impromptues (impôts, achat de matériel… ),
  • prendre des décisions et anticiper.

Si l’administration n’impose pas encore la tenue d’une comptabilité, elle indique qu’il s’agit d’une tolérance lorsque le micro entrepreneur relève de la TVA. En effet, à ce moment-là, le professionnel reverse la TVA de ses encaissements mais peut également récupérer la TVA ayant grevé ses dépenses…..

Comment faire lorsqu’il n’existe pas de comptabilité ou tout au moins un suivi de trésorerie ventilé par nature.

Comment faire également pour comparer une formule simplifiée avec une formule aux frais réels et appréhender la solution la plus optimisante.

Parmi les solutions qui existent (cahier, Excel, logiciel….), le cabinet d’Expertise Comptable Emargence / Com’Com a choisi de lancer une solution digitale de pilotage de son activité.

Avec Cmoilechef vous faites :

  • vos devis, facturation clients, relance,
  • vous suivez votre trésorerie et catégorisez chaque dépense selon leur nature,
  • vous suivez votre activité et vos revenus grâce aux graphiques mis à jour automatiquement,
  • la solution est semi automatisante (toutes vos dépenses récurrentes sont automatiquement pré affectées),
  • la solution est dans le « cloud », vous pouvez la suivre sur n’importe quel support, de n’importe quel endroit, 24/24h,
  • nous supervisons la solution pour une aide technique mais aussi pour apporter du conseil,
  • la transition entre la période non assujettie à la TVA et celle assujettis est grandement facilité, ainsi que la gestion de la TVA,
  • réfléchir à un passage aux frais réels est quasi instantané car le suivi de trésorerie permet de comparer les différents choix fiscaux.

Avec la formule « un café l’addition » pour seulement 24,90 HT / mois (29,88 ttc) ou 275 euros HT/an si paiement en une seule fois (330 ttc), vous bénéficiez de tous ces services, vous pilotez votre activité, vous mettez déjà un pied dans la comptabilité pour le jour où vous passerez au réel.

De plus, nous pouvons vous accompagner pour établir votre déclaration de TVA et votre déclaration de revenus.

CONCLUSION :

Vanté comme un régime simple aux contraintes administratives rares, le régime de la Micro Entreprise cache en fait quelques pièges qui méritent que l’on s’y attarde.

Etre en Micro Entreprise c’est aussi être chef d’une entreprise et toute entreprise se pilote pour garantir son succès.

Grâce à Cmoilechef et le Groupe Emargence / Com’Com, vous serez accompagné par des experts !

 


Télécharger la fiche

Cette fiche contient des informations résumées qui ne couvrent pas l´intégralité des situations possibles ni des textes légaux applicables en France.
Nous ne pouvons être tenu responsable d´une interprétation erronée de son contenu ni présager des évolutions législatives.



Voir aussi :